Comment surmonter sa « vidéophobie » ?

Hello, j’espère que vous allez bien. Toujours un honneur pour moi de vous retrouver à chaque fois dans un nouvel article.

Aujourd’hui, on parle de la peur de se filmer en vidéo. J’en ai beaucoup souffert, c’était ma bête noire, ma plus grande phobie. Il m’a fallu année sur année pour arriver à vaincre un jour cette peur qui me paralysait.

Je sais que je ne suis pas la seule à avoir vécu ce genre de situation. Et si moi, malgré ma timidité imposante, j’ai pu réussir à surpasser, à affronter cela, c’est que vous le pouvez aussi.

Alors, si vous aussi, avez envie de passer ce cap et de pouvoir vous exprimer librement, d’être vous-même, continuez la lecture👇🏽

Allons-y !!!

Me prendre en vidéo, ma plus grande phobie

Pendant longtemps, j’avais pas le courage ni la confiance nécessaire pour me prendre en vidéo. Je pensais toujours à mes imperfections. Je me disais , que je n’étais pas assez belle en vidéo, que je n’avais pas de belles dents et que tout cela se remarquerait devant la caméra.

J’avais sans doute une mauvaise image et estime de moi-même. J’avais peur que mes amis/es se moquent de moi. Pour moi, il était hors de question que je me prenne en vidéo. Ça me fesait tellement peur et je me trouvais ridicule.

Mais à partir du moment où j’ai pris les choses en main, tout a changé pour moi. Je vous donnerai plus de détails un peu plus loin. En attendant, découvrons rapidement pourquoi la plupart des personnes ont la phobie de se prendre en vidéo.

Pourquoi la plupart des personnes ont peur de se filmer en vidéo ?

Pour ma part je n’arrivais pas à franchir le pas parceque j’avais peur que :

  • • qu’on se moque de moi;
  • • de l’image que je pourrais renvoyer;
  • • peur de l’avis des autres;
  • • j’avais pas confiance en moi;
  • • peur des critiques;
  • • mauvaise estime et image de moi.
  • Cependant, j’ai quand même voulu pousser ma curiosité un peu plus loin. Ce qui m’a amené à réaliser un petit sondage sur la question. Je me suis rendue compte qu’il y avait deux choses essentielles qui revenaient à chaque fois dans les réponses que j’ai obtenu : le manque de confiance en soi et la peur des autres.

    À lire aussi : Comment gérer le stress de façon continue chez un entrepreneur ?

    Résultats du sondage

    Je vous présente les quelques réponses que j’ai eu :

    Moi : Pourquoi as-tu peur ou honte de te prendre en vidéo et de l’a publier ? Ou pourquoi après l’avoir fait , tu supprimes aussitôt ?

    Inconnus :

    << Je n’ai pas confiance en moi >>

    << Je ne suis pas à l’aise devant la caméra >>

    << J’ai peur de l’image que je renvoie et de ce que les gens vont dire >>

    << La peur de ne pas être parfait >>

    << J’ai peur qu’on se moque de moi >>

    Comment être à l’aise devant la caméra et surmonter sa  » vidéophobie  » ?

    Pour moi, la première chose à faire est de sortir de sa zone de confort.

    Ce premier conseil me pousse à vous raconter mon histoire, ma propre histoire : comment est-ce que j’ai pu réaliser ma toute première vidéo et quelles sont les conditions dans lesquelles cela a eu lieu ?

    Tenez-vous prêt car vous allez vous rendre compte de beaucoup de choses après avoir lu.

    C’est parti 👇🏽👇🏽

    1- Sortir de sa zone de confort

    On est en Juin 2019. Je suis en master I. Tout allait bien, j’allais en cours. Mais il y avait une chose qui me manquait, j’avais besoin de changement, de sortir de ma zone de confort, de faire autre chose et pourquoi pas gagner mes premiers centimes en travaillant.

    Et heureusement pour moi, dans le temps, des offres de formations sur le marketing digital, la vente, la publicité circulaient. L’offre qui a le plus capté mon attention était celle-ci :  » même en étant étudiant, travailles de chez toi et gagnes 80 euros par semaine. »

    J’ai toute suite pris des informations sur la formation et je me suis inscrite. J’étais tellement excitée et fière par la même occasion. Tout ça était nouveau pour moi et j’en avais besoin. C’est quelque chose que je n’aurais pas eu le courage de faire il y a quelques années de cela à cause de ma timidité.

    Je commence ainsi la formation. J’essayais de jongler entre mes cours et cette toute nouvelle formation. C’est à ce moment là que je me suis découverte une nouvelle passion et de nouvelles compétences pour la vente en ligne, le marketing digital et la publicité.

    A la fin de la formation, on a eu droit à des moments d’essai , de test . J’avais pour but de vendre 15 tartines de chocolat en une semaine. Un Paris que j’ai pu relever avec brio.

    Un jour, lors de nos séances de formation, j’ai dû pour la première fois de toute ma vie me confronter à ma plus grande peur : celle de me prendre en vidéo.

    À lire aussi : Comment gérer le stress de façon continue chez un entrepreneur ?

    Le formateur sans nous prévenir a demandé à ce qu’on fasse une vidéo pour présenter le produit sur lequel on travaillait(les tartines au chocolat). Je ne m’y étais pas du tout préparer, je ne m’y attendais pas non plus.

    C’est comme si j’étais en plein sommeil et qu’on vient me verser de l’eau froide en pleine figure ! Je me suis retrouvée confronter à ma plus grande peur. Je n’avais plus le choix ni aucune excuse à ce moment là. C’est comme si j’étais prise au piège.

    Ça été un gros challenge que j’ai sû relever. L’une de mes plus belles expériences. Au bout de 4 à 6 essais ou plus, je réussis enfin à faire une vidéo potable.

    Le plus stressant c’est que c’est le formateur même qui nous filmait. Mais j’étais quand même fière du résultat final obtenu même si ça se voyait que j’étais pas du tout une habituée des caméras.

    Je vous laisse découvrir la toute première vidéo que j’ai tourné.

    Ça a été l’élément déclencheur qui a changé ma vie à jamais .

    Depuis lors, j’ai déjà eu à tourner plusieurs vidéos que ce soit seule ou avec des amis/es, que je publie sans peur sur mes réseaux sociaux.

    Vous comprenez maintenant pourquoi il est important de sortir de sa zone de confort aussi parfois? D’aller faire de nouvelles expériences, d’oser, rencontrer de nouvelles personnes ?

    Tout ça m’a permis de me rendre compte que j’avais fait une énorme erreur en me montrant aussi réticente à l’idée de me prendre en vidéo.

    J’ai appris à m’accepter telle que j’étais , à faire la paix avec mon image, l’image que je renvoyais aux autres, à accepter mes défauts , à aimer mes dents, et à me dire que j’avais le plus beau des sourires et que j’étais tout à fait normal en vidéo. J’ai arrêté de me dévaloriser tout simplement.

    2- Se filmer quand on peut

    Vous êtes allongés sur votre lit, vous ne faites rien , pourquoi ne pas prendre votre téléphone ou votre caméra et vous filmez, peut-être pour raconter votre journée ou tout ce que vous voulez. À vous de voir !

    Une fois la vidéo terminée, regardez-vous. Je sais que c’est difficile et que beaucoup n’arrive pas à le faire mais c’est une étape primordiale.

    À lire aussi : Comment gérer le stress de façon continue chez un entrepreneur ?

    3- Se parler devant le miroir

    Oui. Et c’est quelque chose que je fais très souvent. Mettez-vous devant le miroir, complimentez-vous, dites vous de belles paroles : je suis belle/beau , je suis intelligent/e, je suis un/e femme/homme fort/e, je t’aime , je m’aime.

    Faites-le très souvent. C’est une technique qui va vous permettre de vous accepter et de vous aimer, de prendre conscience de votre réel poitentiel.

    4- Publiez les vidéos que vous tournez

    Et oui, pourquoi la plupart d’entre nous se filment ? C’est sûrement pas pour pour le mettre au placard mais de la publier, pour montrer au monde entier.

    Cependant, si vous n’arrivez pas à le mettre sur vos réseaux sociaux, envoyez-le alors à des amis ou connaissances qui vous sont très proches et intimes. Ils pourront vous donner leur avis et cela vous permettra de mieux vous améliorer.

    5- Fixez-vous des objectifs

    Oui c’est très important, peu importe ce que vous voulez faire dans la vie , vous devez avoir un ou des objectifs. Pourquoi certaines personnes vont à l’école ou étudient ? C’est pour avoir un avenir meilleur et du coup rien que d’imaginer comment sera leur vie une fois les études terminées, ça les motive encore plus .

    Alors, pourquoi vous vous filmez ? ?

    Pour vaincre votre timidité ? Pour pourvoir vous exprimer librement ? Pour le plaisir ? Pour aider votre entourage par des tutoriels, astuces ou conseils ?

    Voilà autant de questions auxquelles vous devriez répondre avant de vous lancer.

    Vous avez aimez cet article ? N’hésitez pas à le partager autour de vous.

    Suivez-moi sur Instagram & Twitter .

    Comment gérer le stress de façon continue chez un entrepreneur ?

    L’entrepreneuriat est l’une des belles choses qui existe sur terre. Non seulement, elle nous permet de comprendre la vie mais également elle contribue à notre indépendance, notre épanouissement personnel et notre autonomie financière.

    Être entrepreneur n’est pas une mince affaire. L’entrepreneuriat met à rude épreuve notre capacité à tenir devant les difficultés de la vie, à supporter l’échec, à nous surpasser et à donner le meilleur de nous-même.

    Pour réussir en entrepreneuriat, il faut avoir du courage, de la niaque, une folle envie d’aller au bout de ses objectifs, il faut être endurant/e et être prêt mentalement, avoir la volonté, être persévérant/e, être optimiste, être prêt à se battre jusqu’au bout et à se sacrifier.

    Cependant, même si l’entrepreneur doit développer toutes les qualités que je viens de citer, il reste tout de même une chose contre laquelle ce dernier doit encore se battre jour et nuit : le stress. Et oui, le stress. Le stress si on ne sait pas le gérer, peut avoir des conséquences irréversibles autant sur votre vie privée que sur votre vie professionnelle.

    Ça été l’une des plus dures choses auxquelles j’ai dû faire face en tant qu’entrepreneur. Cela me poussait parfois à vouloir abandonner ou laisser tomber. J’étais tout le temps anxieuse, c’était tout simplement horrible.

    Mais je ne me suis pas laisser faire. J’ai dû faire recours à certaines astuces et savoir-faire pour pouvoir m’en sortir et c’est ce que je voudrais partager avec vous aujourd’hui.

    COMMENT GÉRER LE STRESS DE FAÇON CONTINUE CHEZ UN ENTREPRENEUR ?

    * L’entrepreneur a beaucoup de choses à gérer au quotidien,

    Que ce soit sur le plan personnel, professionnel, relationnel, social, il a de quoi s’en faire. Car il n’est pas toujours facile de tout gérer à la fois et de trouver le bon équilibre. Tous les entrepreneurs n’arrivent pas toujours à trouver le juste milieu et parfois cela va beaucoup en leur désavantage et touche des aspects importants de leur vie.

    L’entrepreneur est constamment sous pression. Et c’est quelque chose qu’ils n’arrivent pas tous à gérer. Et comme on le dit , il n’y a pas de problème sans solution.

    Alors, découvrez dans les lignes à suivre quelques astuces et conseils de choses à faire et de choses à ne pas faire qui vont vous permettre de gérer voir réduire le stress qui fait partie intégrante de votre quotidien.

    Si vous êtes prêts, allons-y !

    1ère astuce ou conseil :

    • Prenez du temps pour vous, voyagez un week-end sur deux

    On est vendredi, vous venez de terminer votre semaine, qu’est-ce qui vous empêche de prendre un peu de temps pour vous ? de changer d’air et de partir un week-end? De votre point de vue, cela peut vous paraître sans importance et comme une perte de temps mais je vous assure ça marche à tous les coups. C’est le seul moment vous pouvez être avec vous-même, vous laissez tous les tracas de votre vie professionnelle et vous profitez.

    2ème astuce ou conseil :

    • Offrez-vous des vacances

    Voyagez ! Partez ! Prenez du temps pour vous. Certains diront :  » mais je n’ai pas le temps de voyager ni de me prendre des vacances « . Mais entre nous, dites-moi, comment voulez-vous continuer à produire un travail de bonne qualité si mentalement et physiquement vous n’êtes pas en forme?

    Pourquoi ne pas décider au bout d’un moment de prendre des vacances, vous pourrez peut-être décider d’aller à la campagne par exemple. Vous irez profitez de ce calme sans tous les tralalas de la vie moderne. Vous pourrez profitez de vos proches et de votre famille. La plus belle thérapie qui soit ! (Sourire) .

    *Voyager est bon pour le moral et le mental.

    Des études prouvent que voyager régulièrement réduit le risque de troubles mentaux et dépressifs. Pourquoi? Car découvrir de nouvelles choses permet de stimuler le cerveau. Apprendre à connaître des lieux inconnus, interagir avec les autres, changer nos habitudes… tout cela permettrait de garder la santé mentale.

    Aussi, comme on est moins stressé en vacances, partir permet de lutter efficacement contre la dépression. De nombreuses études ont démontré que la plupart des vacanciers reviennent plus heureux et plus détendus.

    Pour en savoir plus, faites un tour sur le lien suivant : les bienfaits du voyage.

    3ème astuce ou conseil :

    • Pratiquez un sport que vous aimez

    L’un des meilleurs remède contre le stress ! On est samedi matin, il est 6h, pourquoi ne pas vous lever, mettre votre plus beau jogging et oust, vous allez faire un peu de marche que ce soit seul ou accompagner.

    Cependant il n’y a pas que la marche, Ca peut-être le yoga, le golf, le football, le basket-ball, la gymnastique, la natation, etc . C’est à vous de voir ce qui vous branche le plus et vous vous-y adonnez de temps à autre.

    * Bon nombre d’activités sportives ont un effet bénéfique sur le stress

    Le sport déclenche dans l’organisme la production d’hormones appelées endorphines. Ces hormones provoquent chez l’individu une telle sensation de bien-être qu’une véritable dépendance peut s’installer.

    Le sport oblige également à se concentrer sur autre chose que ses idées noires, son travail ou ses ennuis domestiques. Il permet d’avoir des moments pour soi-même, en dehors des tracas de la vie quotidienne.

    De nombreuses activités sportives, notamment celles qui se pratiquent en pleine nature, aident à s’évader, à changer d’horizon. Une manière de s’éloigner des problèmes, non pas pour les fuir, mais pour les aborder plus sereinement.

    Pour en savoir plus, veuillez vous diriger vers ce lien : prévention du stress par le sport

    4ème astuce ou conseil :

    • Évitez de vous mettre trop la pression

    Calmez-vous, prenez votre temps, personne ne vous chasse. Se mettre la pression est la pire chose à faire. Plus vous vous mettez la pression, plus votre niveau de stress augmente, plus vous êtes susceptible de devenir très dépressive et anxieuse.

    Cela fait partie des nombreuses erreurs que je fesais, et ça me pourrissait très bien la vie. Et mon niveau de stress a tout bonnement triplé. J’étais au bout de la folie à un moment donné.

    Donc à éviter absolument❌.

    À lire aussi : ce rêve qui m’a traumatisé à tout jamais

    5ème astuce ou conseil :

    • Évitez les disputes avec votre partenaire

    * Savoir communiquer

    Oui exactement, si à la base, vous avez un partenaire très jaloux et incompréhensible, c’est très grave pour vous parceque là vous aurez deux choses à gérer à la fois ! Le stress au niveau de votre travail et le stress au niveau de votre vie de couple et cela ne fera qu’aggraver votre situation.

    Alors, si vous êtes déjà engagés, prenez le temps de communiquer très souvent avec votre conjoint ou conjointe. C’est pareil si vous êtes aussi sur le point de vous engagez.

    6ème astuce ou conseil :

    • Entourez-vous des bonnes personnes

    Ça c’est très important, comme je l’ai toujours dit, j’ai le best des entourages qu’on pourrait souhaiter avoir. Plus vous êtes entourés de personnes qui vous aiment, vous admirent, vous soutiennent , mieux ils pourront vous aider et être là pour vous quand ça va pas.

    « Tout entrepreneur en herbe devrait s’assurer de pouvoir compter sur des gens de confiance, au plan amical et familial bien sûr, mais aussi professionnel », conseille Pierre Moret le repreneur de Verand’Art.

    7ème astuce ou conseil :

    • Se détendre

    * Il existe plusieurs moyens de se détendre.

    Sortir, aller danser, vous amusez, allez au spa, faire du shopping, allez au cinéma, écouter de la musique etc

    * La relaxation

    La relaxation a des effets préventifs et curatifs sur notre organisme. Elle agit directement sur notre capacité à gérer notre stress. Elle réduit les tensions musculaires, les troubles digestifs et autres insomnies résultant d’un état d’anxiété.

    Pour en savoir plus : les bienfaits de la relaxation contre le stress.

    8ème astuce ou conseil :

    • Savoir se reposer

    Le repos est primordial. Il vous permet de reposer votre corps et votre esprit. Il vous permet également de vous retrouver, de recharger vos batteries, de prendre du recul et d’être mieux armé pour affronter les tracas professionnels à venir car comme on le dit, les problèmes ne manqueront jamais.

    À lire aussi : ce rêve qui m’a traumatisé à tout jamais : suite et fin.

    9ème astuce ou conseil :

    • Lire

    * La lecture prévient le stress

    D’après une étude réalisée en 2009 par l’université britannique de Sussex, la lecture constitue la façon la plus efficace pour lutter contre le stress. Les participants n’ont eu besoin que de six minutes pour s’apaiser une fois qu’ils avaient un livre en main.

    La lecture apaise même davantage que d’écouter de la musique, boire une tasse de café ou de thé ou même faire une promenade.

    « Pour se détendre, peu importe quel livre vous lisez. Se laisser entraîner par une histoire permet d’échapper aux soucis et aux tensions de la journée et de se laisser prendre par le monde de fantaisie de l’auteur » a déclaré le chercheur David Lewis au journal The Telegraph.

    Source : les sept bienfaits de la lecture contre le stress.

    10ème astuce ou conseil :

    • Suivre des vidéos de motivation

    Le stress a beaucoup de conséquences sur vous que ce soit mentalement ou physiquement, vous risquez gros quand vous n’arrivez pas à le contrôler ou y mettre un stop. Et c’est pourquoi suivre parfois des vidéos de motivation est l’une des meilleurs choses à faire.

    Elle fait partie des choses que je fais pour faire face à mon stress au quotidien.

    Si vous aussi, vous avez des astuces, des idées ou des conseils pour gérer le stress chez un entrepreneur, partagez-le avec nous en commentaire.

    Vous avez aimez cet article ? N’hésitez pas à le partager autour de vous.

    Suivez-moi sur Instagram & Twitter .

    Mon père me manque

    Il est 22h03 chez moi, je suis allongée sur mon lit les larmes aux yeux, oui quand je n’en peux plus, je craque, je fonds, je pleure, je me libère.

    Juste un petit mot de lui aurait suffit

    La seule chose dont j’ai envie dans ces moments, c’est que mon père soit là, qu’il soit présent, qu’il me prenne dans ses bras, me rassure, qu’il me dise qu’il m’aime, qu’il me fait confiance, qu’il croit en moi, qu’il me dise que tout va bien aller.

    Mon père me manque

    Aujourd’hui, j’ai ma mère près de moi mais c’est mon père je veux, c’est de lui j’ai besoin. Je ne sais vraiment pas comment l’expliquer. Il me manque énormément, tout ce que je veux parfois c’est qu’il me prenne dans ses bras et me rassure….

    Profitez vraiment de vos pères

    Si vous avez eu la chance de grandir au côté de votre père, de bénéficier de ses conseils, de son amour, alors profitez plus, profitez encore et encore. Aujourd’hui je me rends compte de la chance que vous avez. Mon père me manque et je n’y peux rien.

    Allez, assez pleurer ! Assez de tristesse !

    Je crois qu’en tant qu’être humain, on passe par des moments de déprime de temps à autre , et une fois qu’on se laisse aller, qu’on pleure, qu’on évacue tout le stress, on se sent beaucoup mieux et là je me sens beaucoup mieux. Youpii 💃🏽.

    Je suis vraiment heureuse de partager ce moment précieux, sensible et fragile de ma vie avec vous. L’écriture m’aide vraiment à tenir le coup. C’est le seul moment où je me sens vraiment bien, vivante, heureuse.

    Bon il se fait tard là, je vais prendre ma douche, parce qu’il fait une chaleur de fou, allumer une vidéo de motivation que j’ai l’habitude d’écouter avant de dormir.

    La vidéo s’intitule : « Cinq minutes avant de dormir« .

    La vidéo parfaite pour dormir. Il est possible que certains d’entre vous connaissent déjà la vidéo. L’auteur nous montre l’importance de toujours s’endormir dans un bon état d’esprit.

    Je partage avec vous ces précieuses phrases qu’il nous conseille de répéter chaque soir avant de nous envoler dans les bras de Morphée :

    << je suis bien, je suis content/e, je suis paisible, je suis heureux/e, je suis prospère, je suis lumière, je suis abondant/e, je suis Dieu, Dieu je suis.

    Je sais que je suis un esprit pure, je l’ai toujours été et je le serai toujours, il y a en moi un lieu de confiance , de tranquillité et sécurité où toutes les choses qui sont comprises et connues sont en lien avec l’esprit universel de Dieu dont je fais partie, et qui me répond à chaque fois que je l’évoque, et sollicite sa bienveillance.

    Cet esprit universel divin connaît la réponse à tous mes problèmes et en ce moment présent, je sais que les réponses à mes questions me parviennent rapidement et clairement, je n’ai pas besoin de me batte pour les reçevoir, je n’ai pas besoin de m’inquiéter, ou de forcer les choses pour qu’elles arrivent.

    Quand le moment viendra , les réponses seront là pour moi, je décide de remettre mes problèmes au grand esprit de Dieu, je les laisse partir définitivement et en confiance, je sais que toutes les réponses dont j’ai besoin viendront à moi à chaque fois que nécessaire à travers les principes universels de la loi de la correspondance et grâce à l’ensemble de mes actes concrets au quotidien sur cette terre.

    Tout ceux dont j’ai besoin pour mon accomplissement personnel viendra à moi . Il n’est pas nécessaire que je doute ou que je m’angoisse à ce sujet, je décide seulement et simplement de croire et de placer ma foi en Dieu afin que les choses se réalisent pour mon plus grand bien.

    Je vois l’intelligence divine tout au tour de moi, dans la nature , dans la fleur , dans l’arbre, dans le ruisseau, dans le pré et dans l’ensemble de la création universelle. Je sais que l’intelligence qui a créé toutes ces choses est également en moi et autour de moi et je peux si je veux l’appeler pour m’éclairer et me soutenir dans mes moindres besoins.

    Je sais que mon corps est une manifestation d’esprit pure et que cet esprit est parfait , par conséquent mon corps est aussi parfait , j’apprécie la vie ici et maintenant dans la pleine conscience de mon être et de ses dons, je suis confiant, je suis serein, je me sens sûre de moi et peu importe l’obstacle ou les circonstances indésirables qui croisent mon chemin, je les accueille toujours sans résistance ni colère , car je sais qu’elle serve mon épanouissement sur tous les plans. >>

    Alors je sais que c’est un peu long et j’ai également dû sauter quelques phrases mais je crois que ça en vaut la peine car ce sont des paroles très puissantes.

    Et si vous n’avez pas encore lu mes derniers articles, c’est par ici :

    je vous laisse leurs liens ici:

    1. Ce rêve qui m’a traumatisé à tout jamais
    2. Ce rêve qui m’a traumatisé à tout jamais: suite et fin

    Dans ces articles, vous découvrirez l’importance de profiter de chaque seconde que vous passez avec vos proches.

    Suivez-moi sur Instagram & Twitter .

    Ce rêve qui m’a traumatisé à tout jamais : suite et fin

    Hello les loulous, j’espère que vous allez bien, heureuse de vous retrouver pour la suite de l’article sur ce rêve qui m’a traumatisé à tout jamais. Pour vous qui avez bien lu l’article jusqu’au bout, il s’est terminé au moment où Nafi reçu ce fameux appel.

    ⚠️Petit rappel : Tout ce qui va suivre se passe dans le rêve de Nafi.

    Voilà ce que l’inconnu à l’autre bout du fil lui appris :

    Inconnu : Bonsoir mademoiselle, êtes-vous vous la fille de madame YAYA ?

    Nafi : oui oui c’est bien moi, à qui ai-je honneur ?

    Inconnu : veuillez garder votre sang froid s’il vous plaît…

    Soudain, deux gouttes de larmes s’invitent sur mon visage, le monsieur à l’autre bout du fil n’avait plus besoin de parler, j’ai compris direct qu’il était arrivée quelque chose de grave à ma mère.

    Inconnu : votre mère vient d’avoir un très grave accident mais rassurez-vous, tout va bien, elle va bien, nous vous contactons pour que vous puissiez venir nous rejoindre à l’hôpital.

    Avec une voie toute tremblante, je lui demande le nom de l’hôpital, heureusement ce n’est pas trop loin de chez nous. Je jette rapidement mon téléphone et en pyjama, je cours vers ma mère telle une écervelée.

    Je ne sais pas comment vous le dire, mais ce fût les minutes les plus stressantes de toute ma vie . Une fois à l’hôpital :

    Moi : bonsoir madame, ma mère est ici, j’aimerais la voir.

    L’infirmière : quel est son nom s’il vous plaît ?

    Moi : YAYA Amina

    L’infirmière : d’accord un instant , s’il vous plaît demoiselle, elle est en salle d’urgence pour le moment.

    Je m’écroule en même temps sur le sol (comme si on venait de me verser de l’acide sur le corps et que j’en perdais au fur et à mesure les différentes parties de mon corps) et me mets à crier :  » non maman, ne me fait pas ça, je sais que je n’ai jamais été la fille modèle, mais s’il te plaît ne me laisses pas… l’infirmière vient me secourir et me fait asseoir.

    L’infirmière : calmez-vous mademoiselle , votre mère ira mieux vous verrez, priez et soyez optimiste.

    Elle me disait ces mots quand un docteur s’approcha de nous, il avait un regard tellement insistant que je compris que c’était lui que j’avais au téléphone tout à l’heure.

    Docteur : bonsoir mademoiselle , vous êtes sans aucun doute la fille de notre patiente, la ressemblance est très frappante.

    Je me suis toute suite dit (bien sûr, je ne lui ai pas dit ça, mais je le pensais dans ma tête): tu es sérieux toi là ???? C’est de notre ressemblance on va parler maintenant ??!

    Docteur : alors, pas de panique, on a dû l’opérer de toute urgence mais elle est toujours dans le coma.

    Moi : Oh mon Dieu, c’est pas vrai, la dernière fois qu’on s’est quitté, c’était en de mauvais termes, est-ce que je peux au moins la voir?

    Docteur : oui bien sûr, si vous pouvez tenir le coup.

    Et là, cette image resta graver dans ma mémoire à jamais !

    Ma mère était allongée avec pleins d’appareils autour d’elle. Le choc !!!! Je me fonds encore en larme à nouveau, je m’agenouille au près d’elle et lui murmura ces mots :

     » Maman, je sais que je n’ai pas toujours été la fille parfaite, la fille modèle, la fille que tu aurais voulu que je sois, c’est à dire: proche de toi, plus expressive, plus joyeuse, plus complice avec toi, je sais que tout ça ce n’est qu’un test de Dieu et qu’il ne me t’enlèvera pas.

    Maman, je suis vriament désolée pour tout, pour tout le mal être que j’ai pu t’infliger, je ne suis pas toujours consciente de l’impact de mes comportements sur ta santé mentale et physique. Je n’ai que toi, s’il te plaît ne m’abandonne pas, te voir ainsi, dans cette position, est déjà une énorme souffrance.

    Je n’aurais pas dû attendre de te voir dans un état pareil pour te l’avouer mais maman…je…je t’aime, je t’aime de tout mon cœur, de toute mon âme, je t’aime maman, ne m’abandonne pas, je t’aime et j’ai besoin de toi, maman je t’aime…  »

    Et sur ces mots, elle ouvra les yeux et….Oups, je me réveille brusquement de mon rêve, je transpirais énormément, j’avais presque les larmes aux yeux et mon cœur battait si fort que je me leva, accourut vers sa chambre et alla l’a rejoindre dans son lit.

    Maman : mais mais , qu’est-ce que…Nafi tout va bien ??

    Moi : oui maman, s’il te plaît ne dit rien… Je t’aime.

    Les yeux de ma mère s’illuminent et elle coula à son tour des larmes, je l’a prend dans mes bras et la serre très fort contre moi et lui redis: maman sache que je t’aime, même si je te montre le contraire par mes comportements, je t’aime et je suis désolée si je t’offense ou agis comme si tu n’étais pas importante à mes yeux.

    Maman: t’inquiète pas ma chérie, c’est tout ce que j’avais besoin d’entendre, tu es bénie ma fille.

    On s’endormit ainsi dans les bras l’une de l’autre . Le lendemain matin, je me retrouve toute seule dans le lit de ma mère, je devine qu’elle est déjà allée au boulot. Je me sentais bien, mais toujours sous le choc et quand même heureuse d’avoir eu cet électrochoc , cette prise de conscience.

    Mais malheureusement, ce moment de bonheur ne dure pas longtemps.

    Quelques heures plus tard dans la journée, j’appris que ma mère s’en était allée dans un accident de circulation. Vous allez peut-être trouver ça bizarre, mais c’est comme si je m’y attendais, oui j’étais mal , mais avec ce que j’ai vécu la nuit dernière , je ne trouvais plus la force ni les larmes pour pleurer. J’étais juste fière car j’ai pu lui dire que je l’aimais et ça, ça vaut plus que tout l’or du monde.

    Aujourd’hui je sais que de là où elle est , elle veille sur moi, et qu’elle est toujours avec moi. Et je ne remercierai jamais assez la vie de m’avoir permis de lui dire que je l’aimais avant qu’elle parte. Si telle n’avait pas été le cas, je m’en serais voulu toute la vie.

    Quelques semaines plus tard, après m’être un peu remise de tout ça, je décidai de faire une vidéo pour partager mon histoire avec le monde entier :

    je prononçai ces paroles les larmes aux yeux et le sourire aux lèvres :  » la vie ne tient qu’à un fil, la vie peut basculer d’un moment à un autre, alors dites à vos proches que vous leur aimez, profitez de chaque seconde avec eux, la vie est précieuse, prenez soin des personnes que vous aimez. Assurez-vous d’être toujours en de bons termes avec les personnes que vous aimez. Ne commettez pas la même erreur que moi, même si j’ai pu me rattraper à la dernière minute. »

    Allô ??? Vous êtes toujours là ?? Heureuse de savoir que vous êtes restés jusqu’au bout, nous voilà donc à la fin de cette magnifique histoire. Qu’avez-vous retenue de tout ça? Dites-moi tout en commentaire.

    Pour les personnes qui viennent d’arriver et qui n’ont rien compris, je vous invite à faire un tour sur le début de l’histoire via ce lien : ce rêve qui m’a traumatisé à tout jamais.

    Si vous avez aimé cet article , n’hésitez pas à le partager autour de vous.

    Suivez-moi sur Instagram & Twitter .

     »Parfois, il suffit d’un rêve pour que tout bascule » .

    Ce rêve qui m’a traumatisé à tout jamais

    Hello la famille, vous allez bien ? Aujourd’hui je vous amène à la rencontre de Nafi, une jeune fille qui a subit le plus grand traumatisme de sa vie pendant son sommeil. Peur, pleure, rire, joie, tous étaient au rendez-vous, elle est passée par toutes les émotions.

    Mais le plus agréable dans tout ça, c’est que cela lui a permis de se rendre compte que la vie ne tient qu’à un fil et que tout peut basculer d’un instant à un autre.

    Are you ready ???

    C’est parti !!! 👇🏽

    C’était un très beau vendredi comme tous les autres, fin de semaine, le week-end qui s’annonce par la même occasion, bref le jour le plus convoité de la semaine. J’ai passé ma journée en cours. Je rentrai chez moi à 19h. Et comme tous les soirs, après m’être déshabillée, je vais aider ma mère en cuisine. Après cela, on dîne tous ensemble.

    Ma mère m’a toujours reprochée le fait de l’a fuire, de ne pas assez profiter d’elle. Quand elle est au salon par exemple entrain de regarder la télé, je ne vais presque jamais la rejoindre. Malheureusement elle n’est plus avec mon père. Alors on est que toutes les deux et au lieu de lui montrer cet amour qu’elle mérite tant, je ne fais qu’à ma tête. Dans 90% des cas, je la snobe. Je suis tout le temps en colère contre elle. Parfois je me demande pourquoi je suis comme ça ou qu’est ce qu’elle m’a fait pour mériter ça de moi?

    Parfois je m’en veux pour mes comportements envers elle

    Je sais qu’elle n’est pas parfaite et moi non plus. Et je sais que même si elle ne le montre pas, elle est très peinée par mes agissements envers elle. Mais moi je m’en fichais un peu jusqu’à ce fameux soir, ce vendredi soir où je subis le pire traumatisme de toute ma vie. Un moment que je ne souhaite à personne de vivre et que je ne souhaite pas revivre non plus. Mais fallait que d’une manière ou d’une autre, que je reçoive cet électrochoc.

    Ce fameux soir…

    On venait de finir de dîner. Moi ma routine chaque soir est de regagner ma chambre et attaquer mon android après chaque dîner. Mais ce soir là, en voulant y aller elle m’interrompt en disant ceci :  » mais toi tu ne peux pas venir rester avec moi pour qu’on papote un peu ? Pour que tu me racontes ta journée ? Dis moi je t’insupporte peut-être ? « . Elle le disait avec une certaine fragilité que j’ai senti les larmes monter dans ses yeux.

    Rassurez-vous ma mère je l’aime et énormément

    Oui j’aime ma mère de tout mon cœur. Mais je ne le lui montre presque jamais. Donc après qu’elle m’ai dite ses phrases, je rentrai quand même dans ma chambre un peu bouleversée. Une fois dans ma chambre, je me mets à réfléchir à tout ça. Au bout de deux heures de réflexion, je me vis emporter dans les bras de Morphée.

    Ce rêve qui m’a traumatisé….

    Dans le rêve 👇🏽

    Tout à coup dans mon sommeil, je me retrouve dans une situation vraiment horrible. C’est à dire que dans le rêve, dans la journée je me suis disputée avec ma mère, et comme d’habitude je l’ai envoyé balader. Je rentrai et m’enferma dans ma chambre. Mais quelques minutes plus tard je me suis rendue compte qu’elle était sorti.

    L’appel le plus flippant de toute ma vie

    Soudain, mon téléphone commence par sonner et c’est un numéro que je ne connais pas. Je ne suis pas du genre à décrocher un numéro que je connais pas mais cette fois-ci, c’était bizarre et différent, j’avais un très mauvais pressentiment. Mon cœur se mit a battre à cent à l’heure. Les mains toutes tremblantes, je décide de décrocher quand même et deviner la nouvelle qu’on m’apprend ?????

    Hâte de connaître la suite ?

    La suite de l’histoire dans ma prochaine publication, êtes-vous impatients/es de connaître la suite ? Et si vous avez une idée de la nouvelle que va apprendre Nafi, n’hésitez pas à le partager en commentaire.

     »Parfois, il suffit d’un rêve pour que tout bascule » .

    Mon blog a un an aujourd’hui !!😍😍😍

    06 Janvier 2019 – 6 Janvier 2020 : Un an jour pour jour que mon blog voyait le jour.

    Tout commença à partir d’un mal être, un mal être profond et ténébreux. Je n’allais plus bien, j’étais malheureuse, j’avais envie de me sucider. Je n’arrêtais pas de me demander quelle était ma place dans ce monde ci-bas, quelle était mon rôle. C’était horrible.

    Petite quand ça n’allait pas ou quand je me sentais triste, il suffisait juste que je prenne un papier, un cahier ou un agenda et un stylo pour que le sourire me revienne tel un enfant qui revoit son papa après plusieurs années d’absence. A chaque fois qu’on me demandait ce que je voulais devenir une fois grande, je répondais toujours :  » écrivaine « .

    Mais hélas, c’est sans compter sur le soutien de mes parents qui avaient pour unique but pour moi que je fasse mes études et que j’obtienne mon diplôme.

    J’ai dû tout arrêter

    C’est avec le cœur serré, divisé en mille morceaux que j’ai arrêter d’écrire. J’écrivais très souvent des histoires, des scénarios parceque j’ai une très bonne imagination et j’adore créer, inventer. Mon entourage trouvait mes histoires très intéressantes et c’était tout à mon honneur. Je vous laisse quelques images de mes écrits quand je devais avoir 8 ou 9ans.

    Mes études avant tout

    Toujours sous la pression constante de mes parents, j’ai arrêté d’écrire, je me suis concentrée sur mes études,

    Et c’est à ce moment là que tout s’assombrit autour de moi. J’étais triste, malheureuse, détruite de ne pas pouvoir me consacrer entièrement à ce que j’aimais faire le plus au monde.

    Il a fallu que j’entre à l’université

    Il a fallu que j’entre à l’université pour mettre un STOP à tout cela. J’ai finalement compris que je pouvais étudier pour les parents et écrire pour moi et que mon propre bonheur passait avant tout le reste.

    Je mourrais d’envie de renouer avec l’écriture tel deux tendres amants qui se sont perdus de vue depuis plusieurs années. Il était tant de faire profiter au monde mon talent. J’entrepris alors les démarches qu’il faut. Je décidai alors de créer un blog, mon blog.

    Merci Google.

    Et oui. Merci Google d’exister. Heureusement qu’il y a tout sur Google de nos jours. Donc je suis allée sur google pour prendre des informations sur le bloging , comment ça se passse, quelle application ou site utiliser. Et c’est là j’ai vu que WordPress était le best de toute. En tout cas, beaucoup de personnes parlaient de WordPress. Alors sans perdre une seconde, je suis allée le télécharger sur playstore.

    Je me suis autoformée toute seule

    Et oui, je n’avais jamais blogué(si ça se dit, sourire), j’y connaisssis absolument rien du tout, j’ai dû me débrouiller. Je suis allée sur Google, YouTube, j’apprenais tout ce qui pouvait m’aider dedans. C’était juste incroyable.

    Je me rappelle encore du premier article que j’ai rédigé

    Oui je m’en rappelle comme si c’était hier. Comme on venait à peine de rentrer dans la nouvelle année, mon tout premier billet a porté sur le bilan de l’année écoulée, les objectifs fixés pour la nouvelle année etc.

    J’en suis encore toute émue

    C’était juste magique, je commençais enfin à être heureuse parceque j’avais pu réussir à trouver un équilibre. Je fesais enfin ce que j’aimais, j’étais libre, je partageais mes idées, ma passion et ça, aucun bijou de telle valeur que ce soit ne pourrait remplacer cela.

    Petit à petit, j’ai vu que les gens commençaient à s’intéresser à ce que j’écrivais, disais, je reçevais des commentaires et de fil en aiguille nous voilà aujourd’hui.

    Merci

    C’est avec le cœur rempli de gratitude que je voudrais adresser mes sincères remerciements à mon Dieu, qui a sû m’éclairer et me montrer le chemin. Il a su répondre à mon désespoir et ça je lui en serai éternellement reconnaissante.

    Je voudrais également en ce jour magique, bénis et unique pour moi, adresser mes sincères remerciements à toutes ces personnes qui m’ont donné de la force, du courage, qui m’ont soutenu, qui m’ont lu, qui ont pris la peine de commenter mes articles ( ma famille, mes amis, mon entourage et tous mes abonnés WordPress qui me suivent à partir du début). Merci, merci, merci, mille merci à tous👏🏽.

    Joyeux anniversaire au blog de Mondukpè, tous mes vœux les meilleurs🎉🎉🎉🎉

    Pour tout ceux qui n’ont pas encore lu mon dernier article, le voici : Anna Sunshine, mon blog coup de cœur du moment🥰. Bonne semaine de travail à tous♥️.