L’infidèle, de Landou El-Moumine

<< L’infidèle,

Mesdames et Messieurs les membres du jury.

 Je plaide coupable ce soir pour tout ce dont je suis accusé.

 Je mérite la peine que la société veut m’infliger.

 Mais avant qu’on ne prononce ma sentence, je vous prie tout au moins de m’écouter.

 Je fais partie de ces hommes qui se disent toujours être dans les normes.

 Je fais partie de ces hommes qui en veulent toujours à Ève pour avoir croqué dans la pomme.

 Je fais partie de ces hommes qui essaient toujours de se convaincre qu’ils sont de bonnes personnes.

 Et quand ils trompent une femme, c’est tout simplement parce que ce n’était pas la bonne.

 L’histoire de ma vie tourne toujours autour des femmes.

 J’aime les jeunes femmes, mais j’ai une préférence pour les grandes dames.

 Je sais comment aborder la gent féminine.

 Je sais comment transformer une femme en la pire des gamines.

 Je sais comment jouer au mâle.

 Je sais quand, tirer sur la corde et quand lâcher de la laisse.

 Je sais comment la toucher pour que son corps se souvienne de ma tendresse.

 Je sais comment mettre fin à nos discordes.

 Je mets le tour dans ma baguette magique dans nos corps-à-corps.

 Et à la fin de l’histoire, ce sont toujours elles qui ont mal.

 Je deviens un peu sa drogue dont elle devient accro.

 Je sais comment lui faire croire chaque jour qu’elle est avec moi, elle a gagné au loto.

 Je peux être le gentleman 1.0 et en même temps 2.0.

 Je peux devenir Dadju, Singuila Brad Pitt, mais aussi un superhéros.

 Si elle veut un homme de fer, je serai Ironman. 

Si elle désire un homme fort, je sais me muer en Superman.

 Je ne m’impose pas, j’écoute, mais à la fin, c’est toujours moi qui ai le dernier mot.

 Pas besoin de beaucoup parler quand tu as un semblant d’être beau.

 Elles voient en moi la définition parfaite du mot idéal.

 Je sais que vous ne me croiriez pas si je vous disais que je les aime toutes d’un amour réel.

 Le hic dans l’histoire, c’est que j’aime réellement qu’une seule chose en elles.

 Avec moi, elles se sentent en sécurité et toutes belles.

 J’aime la manière dont me parle Tatiana.

 J’aime le sourire et la démarche de Rohanna.

 J’aime les formes et les contours de Marima.

 J’aime la personnalité et la fermeté d’Adriana.

 J’accuse le coup sur les déhanchés de Céline.

 J’adore le calme que me procure la présence d’Aline.

 Je ne vais pas toutes les citer, car je risque de m’enfoncer dans un piège sans fin.

 Pour ma vie de boy, il est temps pour moi de mettre un frein.

 Je suis l’homme qu’il faut pour toutes ces femmes.

 Elles sont sur mon échiquier et je les déplace comme mes pions de dames.

 On dit souvent qu’on aime qu’une seule personne dans sa vie.

 Moi aussi, j’aime une seule femme, mais avec les caractères que je trouve en chacune.

 J’aimerais bien avoir le tout en une seule sur mon lit.

 Mais personnes n’est parfait, même pas moi ni parmi elles toutes aucune.

 On m’accuse d’être infidèle alors que la société est tout aussi coupable que moi.

 Elle m’attaque aujourd’hui, mais c’est elle-même qui a fait de moi un hors-la-loi.

 Je m’explique depuis tout petit nos mères disaient devant nous que tous les hommes sont les mêmes.

 Elles étaient tellement sûres d’elles que devenir comme nos papas ne devrait normalement plus être un problème.

 Je suis polygame dans l’âme parce qu’à nos sœurs, on a entendu nos mères dire plusieurs fois les hommes sont des chiens.

 Si on couche avec plusieurs femmes, est-ce à dire que vous êtes des chiennes à cause de nos liens ?

 On m’a accusé d’être infidèle depuis le berceau.

 Je ne savais pas marcher déjà qu’on me disait pour les femmes, il va être un fléau.

 Même si je n’en ai pas envie aujourd’hui je suis devant vous cherchant à me défendre.

 Comment pourrais-je être différent si celle qui veut se mettre avec moi part avec l’idée selon laquelle je vais la tromper. Comment comprendre ?! 

 Pourtant, pour moi, personne ne remarque ce que je subis.

 Les prises de tête, les caprices et les crises de jalousie.

 On en est même arrivé à tolérer le manque de respect féminin sous l’égide de l’émancipation du genre.

 Je me fais insulter, violenter, asphyxier psychologiquement sans pouvoir en parler à cause de la société et du regard des gens.

 Ils te disent, tu es l’homme, c’est à toi de maîtriser ta femme.

 C’est parfois me demander d’éteindre un feu ardent sans m’occuper des flammes.

 Vous ne voyez pas à quel moment, je souffre.

 Vous ne voyez pas que parfois, j’évite une, pour une autre afin d’aller reprendre mon souffle.

 C’est à croire que dans l’histoire les femmes n’en ont pour rien et que la faute me revient uniquement à moi.

 Vous savez moi, j’assume aujourd’hui devant vous tous dans cette salle devant ce parloir.

Quel que soit ce que tu fais dès que tu es un homme la société te colle une étiquette.

 Laissez-moi vous dire, j’ai aussi été blessé par une femme avant de me lancer dans toutes ces conquêtes.

 Vous ne voyez pas un peu le bon côté des choses.

 Vous ne voyez pas le fait que bien que je la trompe quand je suis avec elle Julia a le sourire sur ces lèvres roses.

 Si je peux apporter une joie une paix à plus d’une femme pourquoi devrais-je m’en contenter d’une seule.

 Elles sont tellement nombreuses à vouloir juste se sentir aimer, valoriser et non toutes seules.

 En exemple, Jacqueline voulait juste se sentir protéger par une présence masculine.

 Justine voulait d’un homme peu collant qui la laisse faire ces caprices de gamines.

 Aïcha n’en avait rien à faire avec les sous d’un homme, mais elle voulait de n’importe quel père pour son fils.

 Elles savent elles aussi comment je suis.

 Elles savent que je vais voir ailleurs, mais s’en foutent dès que je dors à côté d’elles la nuit.

 Elles savent que je ne vais pas rester si elles font pareillement.

 Elles savent, mais elles ne me quittent pas font des crises de jalousie, mais reviennent toujours évidemment.

 Tous ceux dont on m’accuse aujourd’hui, c’est de mettre aux coins des lèvres de toutes ces femmes un brin de sourire.

 Mais dites-moi qui allait s’occuper du bonheur de toutes ces superbes créatures délaissées.

 Je réitère alors mes aveux de culpabilité. Je ne veux plus faire cela maintenant.

 Je ne veux plus être la raison pour laquelle une femme ressent du chagrin.

 Je ne veux plus voir une femme couler des larmes à cause de moi.

 Je ne veux plus tuer la flamme de l’amour et y jeter du froid.

 Je ne veux plus être le menteur, le trompeur et le manipulateur.

 Je ne veux plus voir une femme amoureuse qui perd lentement sa lueur.

 Parce que, quel qu’en soit votre jugement aujourd’hui mesdames et messieurs les membres du jury, je désire juste être à nouveau fidèle.

 C’étaient les aveux d’un mec infidèle. >>

#Lelm

Mesdames, messieurs, c’était Landou El-Moumine.

Vous êtes toujours là ?

Heureuse de savoir que vous êtes restés jusqu’au bout, j’ai tellement été émerveillée par le test de mon collègue que j’ai voulu le partager avec vous.

Alors qui est Landou El-Moumine ? L’auteur de ce magnifique texte ? Landou est un très bon ami à moi. Tout comme moi, il est passionné par l’écriture. Comme vous avez bien pu le constater, il a son style bien à lui.

Si vous avez tous autant été séduis comme moi, je vous invite à faire un tour sur sa page facebook .

À lire aussi : Doit-on être jaloux de sa meilleure amie ?

Suivez-moi sur Instagram & Twitter .

Publié par Mondukpè

Écrire c’est ce qui me fait vibrer ! Écrire c’est ce qui me permet de donner du sens à ma vie. Lorsque je suis inspirée, les mots valsent dans ma tête jusqu’à parfois se bousculer et mes doigts se laissent guider...Vivre sa passion n'a pas de prix💫

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :