Dix(10) excellents conseils pour travailler avec un patron difficile

Hello la famille, j’espère que vous allez bien. Très heureuse de vous retrouver à nouveau. Dans mon article de ce jour, je partagerai avec vous dix(10) excellents conseils pour travailler avec un patron difficile.

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, je vous informe qu’il existe désormais une nouvelle catégorie sur mon blog intitulée  » incroyable dilemme  »

Elle a été créé dans le but de venir en aide à toutes les personnes qui vivent des situations difficiles au quotidien et qui ne savent pas comment les gérer ni comment réagir.

Elles n’ont pas le courage d’en parler à leur entourage de peur d’être jugées. D’autres y laissent même leur vie et je trouve ça assez triste et dommage. Puisque tant qu’on vit, il y a toujours de l’espoir et il y aura toujours une solution. Vous pourriez avoir plus de détails sur le lien suivant : incroyable dilemme

Parlons maintenant de la raison d’être de cet article.

Il y a quelques jours, quand j’ouvrais mon whatsapp, je suis tombée sur ce message : << Comment faire avec un patron difficile ? Ma préoccupation.>> .

Je vous laisse la capture de la conversation juste ici :

Après avoir lu, j’ai décidé de faire un audio à l’intéressé et de lui dire ce qu’il doit faire dans une pareille situation.

Nous sommes plus d’un milliard à travailler dans le monde. Quand on a la chance, on tombe sur des patrons vraiment honnêtes , gentils , simples et sans problèmes. Mais dans d’autres cas, c’est juste l’enfer & nous ne savons pas toujours quels comportements adopter face à ces péripéties de la vie.

Certaines personnes ne pouvant plus supporter préfèrent démissionner et perdre leur travail ou carrément perdent leur sang froid et se font éjecter. (Bienvenue le chômage et les galères.)

Il y a cependant une chose que nous devons tous faire l’effort de comprendre : personne n’est facile à vivre, même moi qui suis entrain de rédiger cet article, je ne suis pas si agréable à vivre que ça. Tout ça pour vous dire quoi ?

Dans la vie, nous devons apprendre à vivre avec les autres, à les accepter tels qu’ils sont pour pouvoir avancer.

Dix(10) excellents conseils pour travailler avec un patron difficile.

Un patron difficile se caractérise par une personnalité prédominante dans laquelle on retrouve : un mauvais caractère, de l’impulsivité, de l’intolérance, de l’obstination, de l’égoïsme et un manque de flexibilité et de compassion.

1- Faire ce pour quoi vous êtes là : concentrez-vous sur votre boulot.

Restez professionnel. Faites ce que vous avez à faire. Ne centrez pas vos objectifs professionnels sur la mauvaise attitude de votre patron, mais plutôt sur les objectifs de l’entreprise, ainsi vous travaillerez mieux.

2- Donner le meilleur de vous et faites bien votre travail.

Soyez irréprochable dans votre boulot. Montrez-vous comme un employé capable, proactif et responsable. Votre bonne attitude et les résultats de votre travail doivent parler d’eux-mêmes. Réalisez un bon travail et ce, de la plus correcte des manières. Soyez attentif aux détails et soyez un bon professionnel.

3- Faire preuve de maturité, de tolérance, d’indulgence et de patience.

Il y a trois choses essentielles à considérer pour se confronter à un patron difficile : la maturité, la patience et la tolérance. Vous savez pourquoi vous êtes là. La finalité est de savoir si votre emploi vous permet de grandir, d’atteindre vos objectifs de vie sur de court et long terme et de vous développer en tant que professionnel.

Si la réponse est positive, concentrez-vous sur cela et ignorez la désagréable attitude de votre chef. Ce ne sera sans doute pas simple, mais ça vaut le coup, croyez-moi.

4- Faire ce que votre patron aime.

Mais oui. Si vous savez que votre patron n’aime pas que vous traitez un dossier de telle manière, respectez cela. N’allez pas faire autre chose que vous savez pertinemment le mettra hors de lui ou le sortira de ses gongs.

Faites ce qu’il aime et ainsi vous éviterez plus rapidement ses foudres.

5- L’accepter tel qu’il est.

Sachez que vous ne pouvez pas changer votre chef. Personne n’est parfait, et parfois pour avancer dans la vie, la meilleure des choses à d’accepter et de faire avec les défauts et les qualités de celui qui est en face de nous.

6- Ne pas prendre à cœur ou au premier degré toutes les reproches de votre patron.

Vous devez connaître votre propre valeur et vous devez chercher à stimuler votre développement professionnel.

Abstenez-vous de devenir trop émotionnel pendant que vous discutez avec votre chef. Vous devez conserver votre professionnalisme.

Si vous vous sentez submergé par vos émotions au milieu d’une conversation, excusez-vous et demandez à continuer la conversation plus tard.

Habituez-vous à entendre ses critiques sur votre travail.

Écoutez ces inquiétudes et dites-lui que vous appréciez ses conseils et que vous allez travailler sur les points qu’il vous a exposé. Ne restez pas sur la défensive.

7- Ne pas perdre votre sang froid : montrez-vous toujours respectueux.

Ne commettez pas l’irréparable en lui parlant mal ou en lui disant des choses que vous pourriez regrettez plus tard. Sachez vous contrôlez en toute circonstance.

N’interrompez pas votre chef quand vous êtes en pleines discussions. Attendez qu’il ait fini de parler. Éviter à tout prix de lui donner l’impression de penser que ce qu’il dit ne vous intéresse pas.

Quand vous êtes entrain de converser avec votre patron et que vous sentez que le ton est entrain de monter, excusez-vous et retirez-vous très doucement.

8-Ne pas garder rancune envers votre chef.

Ne lui en voulez pas, ne soyez pas en colère contre lui. Sinon vous vous ferez du mal pour rien et le rendement de votre travail, ainsi que tous vos sacrifices seront vains.

Travaillez avec votre chef plutôt que contre lui. Cela vous permettra d’améliorer votre relation avec votre patron sans affecter l’état général de l’entreprise pour laquelle vous travaillez.

Même si vous pourriez vous sentir mieux en ridiculisant votre chef pendant une réunion, sur de long terme, cela n’aura aucun effet positif sur votre relation et vous n’allez pas vous sentir mieux non plus.

Au contraire, il vous sera encore plus difficile de travailler si vous empirez la situation avec votre chef. Il n’y a rien de plus contreproductif que cela.

Aidez votre chef à atteindre ses objectifs en étant serviable, présent/e et en le soutenant. Même s’il est difficile de travailler avec lui, votre vie ne sera que plus facile si vous le caressez dans le sens du poil malgré tout.

9- Toujours avoir un petit agenda sur vous pour noter toutes les instructions de votre patron.

Prenez note de toutes vos conversations. Vous pourrez mieux maitriser la situation avec votre chef si vous gardez des notes de vos conversations, que ce soit par email ou autres.

Cela vous aidera pour l’ultime raison que voici :

En gardant des preuves de tout ce que dit votre patron, il vous sera plus facile de le confronter à des instructions contraires qu’il vous donne ou de lui rappeler ce qu’il vous a demandé de faire au cas où il vous dirait qu’il ne l’a jamais dit.

Gardez des notes de tout ce qui vous parait important en ce qui concerne votre situation avec votre chef.

Attention…n’en parlez à personne. Vous ne devez pas sortir votre agenda devant lui et gribouiller des notes, car cela pourrait encore ajouter de l’huile sur le feu.

Vous gardez ces notes pour vous-même, pour vous en servir comme arguments plus tard quand vous retrouverez dans des problèmes.

10-Faire appel à votre intelligence émotionnelle.

<< L’intelligence émotionnelle et le professionnalisme seront vos meilleurs alliés lorsqu’il s’agit de gérer un patron difficile.

Parfois, derrière ce patron compliqué se cache une personne pleine d’insécurités, si vous lui démontrez que vous êtes capable, peut-être qu’il ou elle se détendra. >> business.toutcomment.com

Parlant d’émotion…je vous invite à découvrir mon article sur : Comprendre et maîtriser ses émotions. Un article qui peut beaucoup vous apporter.

Bref, c’était juste une parenthèse, continuons.

<< L’American Psychological Association nous apporte ici « quelques « trucs » pour préserver la relation de travail avec un supérieur hiérarchique stressé donc au comportement parfois « difficile » ou critique.

Gérer un patron difficile passe par la compréhension des raisons de son comportement. Si son comportement difficile est passager et semble être le résultat d’une surcharge de stress plutôt que celui de sa personnalité, il y a de fortes chances qu’il puisse être modifié.

S’il s’agit « d’un style » chroniquement hostile indépendant de la quantité de stress au travail, il est peut être alors préférable de demander conseil à un responsable ou un professionnel des ressources humaines.

Gérer ses propres émotions négatives :

gérer un patron difficile passe aussi par la compréhension de ses propres émotions négatives en réaction au comportement difficile d’un supérieur hiérarchique. En effet, il ne s’agit pas de « tomber » dans un comportement autodestructeur, par exemple en faisant de l’obstruction ou en s’opposant systématiquement.

Savoir communiquer « positif » :

une fois ses émotions et son propre comportement maîtrisées, il s’agit de communiquer ses problèmes ou ses questions « dans un esprit positif et constructif » en préservant une atmosphère propice à la résolution des problèmes.

Faire face à la critique en préservant la relation de travail :

en cas de critique, même injuste, il s’agit d’en discuter calmement, et non d’aller à la confrontation. L’analyse des problèmes doit être constructive et non contradictoire.

L’auteur rappelle que la critique aussi est parfois constructive car source d’indications sur le moyen de faire mieux, elle ne doit pas toujours être vécue comme une attaque personnelle. Il s’agit donc de savoir faire la séparation entre travail et ego personnel, de contrôler ses impulsions et ses émotions, de ne pas être sur la défensive.

La critique doit être prise, autant que possible, comme une occasion de travailler ensemble dans un esprit de développement et de progrès. Se considérer en partenaire et non comme une victime contribue à cet esprit constructif.

Ne pas se sentir victime des circonstances contribue à se sentir plus autonome face à ces nouveaux facteurs.

La clé de la gestion du stress est donc de connaître ses propres sensibilités ou vulnérabilités à certaines contraintes spécifiques de l’environnement de travail et de savoir reconnaître les signes avant-coureurs de son propre corps et de son esprit.

Une fois ces vulnérabilités connues et les signes perçus, il est temps de mettre en place sa stratégie personnelle de gestion du stress.

On peut se sentir dépassé et incapable de gérer ce processus anti-stress soi-même, ce peut être une bonne idée de consulter un psychologue qui peut apporter l’accompagnement de long terme nécessaire pour mieux gérer son stress. >>

Source : American Psychological Association Avril 2014 Managing your boss (Visuel©️ Luis Louro – Fotolia.com). santelog.com

Nous voilà donc à la fin de cet article, j’espère qu’il vous sera utile comme d’habitude. Si vous respectez tout ce qui a été dit un peu plus haut, vous allez sûrement être surpris/se de voir qu’après tout qu’il est très facile de travailler avec un patron difficile.

Et vous ? Avez-vous déjà été victime d’un patron difficile ? Si oui racontez-nous votre expérience en commentaire.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :

Confinement : comment réduire les impacts du télétravail sur la santé ?

Les cinq erreurs à éviter lors de l’utilisation de nos smartphones.

Les neufs types d’intelligence selon le Dr Howard Gardner.

Les dix(10) meilleures façons de parler aux gens sans engendrer des disputes.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le autour de vous.

Abonnez-vous ou suivez-moi sur mes comptes Instagram & Twitter .

Publié par Mondukpè

Écrire c’est ce qui me fait vibrer ! Écrire c’est ce qui me permet de donner du sens à ma vie. Lorsque je suis inspirée, les mots valsent dans ma tête jusqu’à parfois se bousculer et mes doigts se laissent guider...Vivre sa passion n'a pas de prix💫

5 commentaires sur « Dix(10) excellents conseils pour travailler avec un patron difficile »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :