🚨Incroyable dilemme

Coucou j’espère que vous allez bien et que vous avez bien débuté votre week-end. Moi ça va super bien. Heureuse de vous retrouver à nouveau.

Pourquoi incroyable dilemme ?

Nous avons tous des problèmes au quotidien, parfois on fait face à des situations qui dépassent tout entendement. On reste là stoïque à se demander quoi faire, on a peur d’en parler à nos proches de peur qu’on nous juge.

Certaines personnes ne pouvant pas supporter préfèrent mettre fin à leur vie. Et moi je trouve que c’est triste car il y a toujours une solution. Personne n’est parfait. Et tant qu’on vit il y a toujours de l’espoir.

J’ai alors décidé pour venir en aide à toutes ces personnes qui vivent le martyr au quotidien de créer une catégorie «  incroyable dilemme » sur mon blog. Chaque semaine où chaque mois, je posterai anonymement les dilemmes de chacun et ensemble on trouvera une solution.

Alors, si vous vivez des situations vraiment difficiles en ce moment et que vous ne savez pas quoi faire, n’hésitez pas à me raconter votre histoire pour que je la reposte anonymement sur mon blog.

Vous pouvez me contactez par mail : mondukpepro@gmail.com ou par Whatsapp.

PS : Rassurez-vous, tout se fera dans l’anonymat et dans la confidentialité absolu. Votre vie privée sera respectée.

Bonne suite de confinement à tous. Et surtout restez chez vous.

Des articles qui pourraient vous intéressez :

Les cinq erreurs à éviter lors de l’utilisation de nos smartphones.

Les neufs types d’intelligence selon le Dr Howard Gardner.

Confinement et Solitude : comment et pourquoi ne pas retourner vers son ex ?

Les dix(10) meilleures façons de parer aux gens sans engendrer des disputes.

Retrouvez-moi sur mon Instagram & sur mon Twitter .

Les dix(10) meilleures façons de parler aux gens sans engendrer des disputes.

À votre attention, les demandes de publicités sont désormais disponibles sur mon blog. Plus de détails sur le lien suivant : Le blog de Mondukpè disponible pour vos demandes de publicité !

Très souvent, il suffit d’une phrase mal dite pour que tout parte en vrille ou en cacahuète avec votre entourage.

Parfois on le fait exprès ou par ignorance et dans la plupart des cas, on se retrouve dans des situations gênantes qui vont au-delà de ce à quoi nous nous attendions.

C’est pourquoi dans mon article de ce jour, je vous propose les dix(10) meilleures manières de s’adresser aux gens sans être la source des grabuges ou des incompréhensions.

Les dix(10) meilleures façons de parler aux gens sans engendrer des disputes.

À lire aussi : Comment faire une bonne impression à sa belle-famille ?

1- Parler avec douceur :

Quand vous êtes en face de quelqu’un, parlez-lui avec douceur afin qu’il ne se sente pas agresser ou attaquer.

Quel est l’avantage ?

Cela vous permettra d’avoir une conversation saine et paisible.

2- Parler avec honnêteté :

Sachez prioriser l’honnêteté en toute chose et même dans votre manière de parler avec votre entourage. Ne soyez pas hypocrite. Votre interlocuteur/interlocutrice ne doit pas se dire que vous avez quelque chose à lui cacher.

Quel est l’avantage ?

Cela vous permettra de montrer aux autres votre vulnérabilité, votre humanité et par la même occasion les inciter à parler avec honnêteté également.

À lire aussi : Comment la moulinex de ma mère m’a donné une belle leçon de vie ?

3- Parler avec permission :

Quand vous parlez à une personne, exprimez-vous de manière à ce qu’elle ne se sente pas dominer. Soyez tendre.

Quel est l’avantage ?

Cela vous permettra d’obtenir le consentement de l’autre sans pour autant le forcer à vous obéir.

4- Parler avec humilité :

En toute chose, l’humilité est la meilleure des vertus. Même quand vous vous exprimez, faites-le de manière humble afin que la personne en face de vous ne prenne pas votre vérité pour de la vantardise.

Quel est l’avantage ?

Cela vous permettra de montrer votre modestie et d’amener les gens à vous donner de la valeur.

À lire aussi : Cinq erreurs à absolument éviter lors de l’utilisation de nos smartphones.

5- Parler avec sincérité :

Pourquoi vouloir tourner au tour du pot et ne pas dire ce que vous avez réellement sur le cœur ? Soyez sincère quand vous parlez pour ne pas semer le doute chez votre interlocuteur/interlocutrice.

Quel est l’avantage ?

Cela vous permettra de ne pas être jugé sur votre apparence. Les gens pourront voir au-delà de votre apparence physique.

6- Parler avec respect :

Le respect en toute chose est primordial et en tant qu’être humain, il est important pour nous d’être respectueux/e quand nous nous adressons à quelqu’un.

Il ne faudrait pas que la personne en face de vous se sente déshonorer ou humilier juste parce que vous lui avez peut-être mal parler.

Quel est l’avantage ?

Cela vous permettra de créer des relations potables et vraies. Si vous respectez les gens , les gens vous respecteront aussi. Ainsi, vous n’aurez même plus à le réclamer. Vous inspirerez désormais le respect.

7- Parler avec compassion :

Quand vous voulez vous adresser à quelqu’un, faites-le parce que vous comprenez la personne en face de vous, faites-le parce que vous partagez les émotions et la peine de celui qui est devant vous et non juste pour faire le chaud ou attirer uniquement l’attention sur vous.

Quel est l’avantage ?

Cela vous permettra d’être vue comme une personne bienveillante, généreuse, aimante et qui a l’amour du prochain .

À lire aussi : Comprendre et maîtriser ses émotions.

8- Parler avec tolérance :

Quand vous parlez avec quelqu’un, soyez tolérants/es et indulgents/es envers ce dernier. N’oubliez pas que l’erreur est humaine et que ça peut vous arriver aussi de faire des dérapages.

Quel est l’avantage ?

Cela vous permettra à l’avenir de ne pas être puni ou jugé pour une faute que l’un de vos proches avait déjà commis et que vous avez répétez. Et juste parce que vous vous êtes montrés aimables , compréhensibles envers ce/cette dernier/ère, il/elle aura le même comportement envers vous si jamais c’est à votre tour de fléchir .

9- Parler avec incertitude :

Incertitude dans le sens où vous devez faire preuve de délicatesse et de neutralité quand vous vous adressez à quelqu’un pour que ce dernier ne se sente pas dénigrer.

Ne soyez pas tout de suite catégorique en montrant que c’est vous qui avez raison ou que c’est votre vérité qui est la bonne. Ne cherchez pas coûte que coûte à avoir raison et à donner des arguments à dormir debout ou à ramener le passé à chaque fois. Vous ne ferez qu’attiser la flamme et les choses risquent de ne pas s’arranger.

Quel est l’avantage ?

Cela vous permettra d’éviter les disputes même avant qu’il y en aient.

À lire aussi : Les neufs types d’intelligence selon le Dr Howard Gardner.

10- Parler avec conscience :

Quand vous vous adressez à quelqu’un, ne cherchez pas à être manipulateur/manipulatrice. Ne faites pas croire à l’autre que vous le faites pour lui alors qu’en vrai vous visez votre propre intérêt. Évitez de donner l’impression d’être égoïste et sachez satisfaire vos désirs sans contrôler les autres.

Quel est l’avantage ?

Cela vous permettra d’être une bonne personne et de vous rendre compte que ce que nous faisons pour les autres , nous le faisons d’abord pour nous.

Hello, vous êtes toujours là ?!

Nous sommes presque à la fin de l’article et je suis ravie de voir que vous êtes restés jusqu’à destination.

J’ose croire que nous avons désormais toutes les cartes en main pour avoir des conversations simples, fluides, honnêtes avec notre entourage tout en évitant au maximum les disputes ou les incompréhensions.

Pour finir, je vous laisse avec une image récapitulative de tout ce qui a été dit un peu plus haut dans l’article :

Source : http://www.relationplus.org/2017/10-facons-parler.html

J’espère que cet article vous sera utile. Et si vous l’avez aimé, n’hésitez pas à le partager et à vous abonner pour ne rien rater de mes prochains articles !

Suivez-moi sur mes réseaux sociaux Facebook Instagram & Twitter .

Merci et à la prochaine sur le blog de Mondukpè !

 

 

 

Cinq erreurs à absolument éviter lors de l’utilisation de nos smartphones.

Nous sommes plus proches de nos smartphones que nous ne devrions. Même si ses effets sur nous ne sont pas immédiats ni visibles tout de suite, il a des conséquences sur nous à long termes.

Aujourd’hui, je partage avec vous les cinq erreurs à éviter lors de l’utilisation de nos portables.

Les cinq erreurs à éviter coûte que coûte lors de l’utilisation de nos smartphones.

À voir aussi : Covid-19 : quinze choses à faire chez soi pour combattre l’ennui pendant le confinement.

1- Regarder l’écran avec une mauvaise posture

*L’utilisation de téléphones portables provoque des blessures au pouce comme la ténosynovite. 

La ténosynovite est une maladie douloureuse qui touche généralement les mains, les poignets et les pieds, et qui est souvent le résultat d’une blessure, d’une sollicitation répétée ou d’une infection.

*Il existe un autre problème de santé de téléphone portable appelé « cou de texte ». Comme son nom l’indique, lorsque vous pliez votre cou vers l’avant pour regarder l’écran, le stress sur votre colonne cervicale augmente progressivement.

Et avec le temps, le poids de votre cou peut être 5 fois supérieur à votre poids réel. Cela provoque des douleurs au cou et des anomalies de posture.

Alors désormais, tenez votre téléphone au niveau des yeux, en gardant votre cou aussi droit que possible.

2- L’utiliser avec un signal faible

Lorsque vous voyez un signal faible sur votre téléphone, cela signifie en fait que votre téléphone émet un signal plus fort en tant qu’émetteur, et plus d’énergie provenant de votre téléphone portable signifie plus de dommages pour votre santé. 

Le Dr Devra Davis , auteur de  Disconnect: The Truth About Cell Phone Radiation, What the Industry Is Doing to Hide It, and How to Protect Your Family, recommande d’utiliser un téléphone fixe ou de garder le téléphone aussi loin de vous que possible lorsque le signal est faible. 

Cela fait également chauffer votre téléphone, ce qui constitue un autre danger.

À voir aussi : Confinement et Solitude : comment et pourquoi ne pas retourner vers son ex ?

3- Être exposé trop longtemps à la lumière bleu

Neuf personnes sur dix se retrouvent dans cette position chaque soir.

La lumière de votre écran supprime la mélatonine , l’hormone qui régule votre cycle de sommeil, ce qui est une autre raison pour laquelle vous ne devriez pas être près d’elle pendant votre sommeil. 

La lumière bleue provoque également des maux de tête et des problèmes oculaires et visuels. 

Essayez de réinitialiser les niveaux d’éclairage de votre téléphone et d’ activer le filtre de lumière bleue.

4- Le garder en contact avec votre peau

Il existe plusieurs études qui se concentrent sur le lien entre les téléphones cellulaires et le cancer, en particulier leur signal de transmission d’environ 900 MHz, ce qui rend votre téléphone chaud. 

Votre peau absorbe facilement la chaleur en petits morceaux chaque fois que vous la gardez près de votre corps. 

Bien qu’il n’y ait pas d’autres effets prouvés du rayonnement radiofréquence sur le corps humain, nous savons pertinemment que le rapport d’absorption diminue considérablement lorsque vous gardez une certaine distance entre vous et votre téléphone.

Essayez d’utiliser un casque ou un haut-parleur lorsque vous parlez sur votre téléphone portable, pour l’empêcher de vous toucher et si vous ne l’utilisez pas, laissez-le loin de vous pour une exposition minimale.

À voir aussi :Covid-19 : les indispensables à avoir chez soi pendant le confinement.

5- Dormir avec elle

Un téléphone portable est essentiellement un émetteur et un récepteur électromagnétiques. 

Cela signifie qu’il émet des ondes radio. Bien que cela n’ait pas encore été prouvé, la recherche continue de montrer comment les ondes peuvent affecter votre cerveau après avoir été exposées pendant de longues heures. 

Il peut vous réveiller avec des notifications pendant votre cycle de sommeil. S’il vous est impossible de l’éteindre complètement ou de le garder dans une autre pièce pendant que vous dormez, essayez de le garder en mode avion.

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager autour de vous.

Retrouvez-moi sur mon Instagram ainsi que sur mon compte Twitter .

À voir aussi : Comment rester en confinement avec une personne avec qui ça dégénère très vite ?

Le premier cas de décès dû au Covid-19 enregistré au Bénin

Le premier cas de décès dû au Covid-19 a été enregistré au Bénin. La victime est une femme de 43 ans, drépanocytaire SC et qui a été admise, il y a une semaine, dans une clinique privée de la place pour fièvre et diarrhée glairosanguinolante. L’apparition puis l’aggravation chez elle, de difficultés respiratoires et la notion de voyage dans un pays touché par la pandémie , ont permis de confirmer cette suspicion ce dimanche 05 avril 2020.

Malheureusement son décès est survenu alors que le résultat des analyses venait de tomber et que son transfert de la clinique vers le centre de prise en charge se préparait.

C’est vraiment une nouvelle difficile à assimiler. Je transmets toutes mes condoléances à la famille éplorée.

Le Coronavirus est vraiment réelle et n’a aucune limite. Alors je nous invite tous à redoubler d’efforts et à nous montrer solidaire autant envers les professionnels de la santé que tous les autres acteurs impliqués dans la lutte contre le Coronavirus.

Respectez toutes les mesures de précautions prises par les autorités de vos pays respectifs. Et surtout RESTEZ CHEZ VOUS, protégez-vous et protégez vos proches.

Du courage à tous et surtout ne nous laissons pas abattre. On finira par la gagner cette guerre.

Des articles qui pourraient vous intéresser :

Covid-19 : Quinze choses à faire chez soi pour combattre l’ennui pendant le confinement.

Covid-19 : les indispensables à avoir chez soi pendant le confinement.

Comment rester en confinement avec une personne avec qui ça dégénère très vite ?

Covid-19 : cinq conseils pratiques pour atténuer le stress des médecins.

Toute mon enfance, j’ai été victime d’harcèlement scolaire

C’est la première fois en quinze ans que je m’exprime sur ce traumatisme de mon enfance. Pouvoir aujourd’hui, avoir l’occasion de mettre des mots sur cette torture que j’ai vécu, les différentes émotions que j’ai ressenti est un grand soulagement pour moi.

Je vous parlerai uniquement des deux harcèlements qui m’ont le plus marqué.

Toute mon enfance, j’ai été victime d’harcèlement scolaire.

Tout a commencé quand j’étais encore au cours primaire. J’étais au CM2. Il y avait un jeune garçon teint claire , un peu élancé du nom de Patrick(et oui je n’oublierai jamais son prénom), qui était dans la même classe que moi.

À lire aussi : Covid-19 : Quinze choses à faire chez soi pour combattre l’ennui pendant le confinement.

Très vite je suis devenue sa cible numéro 1

Je ne sais pas comment ça s’est fait mais du jour au lendemain je me suis retrouvée prisonnière de lui. J’étais comme sa chose. Il ne me lâchait pas d’une semelle. Il était tout le temps derrière moi à me vouloir du mal physiquement, il me dérangeait tout le temps et me piquait des trucs .

C’était juste horrible. J’en étais arrivée au point de le craindre. Limite je le fuyais. Quand je le voyais de loin parfois , je courrais me cacher pour qu’il ne me remarque pas. Même scénario quand on finissait les cours, je me sauvais très vite pour qu’il ne me rattrape pas.

C’était atroce de vivre dans cette peur constante. Chaque jour, aller à l’école était devenu un enfer, un fardeau pour moi. Je n’avais aucun moyen de me débarrasser de lui si ce n’est le fuire ou l’éviter.

À lire aussi : Comment la moulinex de ma mère m’a donné une belle leçon de vie ?

Je vous vois tous déjà les yeux rivés sur vos écrans à vous demander : mais pourquoi tu ne l’as pas dénoncé à l’école ? Pourquoi tu n’as rien dit à tes parents ? Et bien, je vais vous répondre !

Par rapport à l’école, je n’osais pas aller le dénoncer car il me menaçait. Je ne pouvais pas. J’avais tellement peur de lui…

En ce qui concerne mes parents, ils m’ont banalisé, ils n’ont pas du tout donné de l’importance à mes plaintes. Les choses sont alors restées telles quelles et j’ai dû surmonter ça toute seule. Ce fût l’année la plus traumatisante de toute ma vie .

Avez-vous une idée de ce que c’est que de se sentir emprisonner et de ne pouvoir rien faire pour s’en sortir ? C’était le plus frustrant. J’ai pu laisser tout ça derrière une fois après avoir obtenu mon cep.

Pluf ! Mais quel soulagement, ouf

Arrivée au collège je me suis dit que j’en avais fini et que tout ça n’était plus qu’une mauvaise aventure. Mais en fait NON. Je me suis réjouie un peu trop vite.

À lire aussi : Les neufs types d’intelligence selon le Dr Howard Gardner.

Pour une deuxième fois, j’étais encore la cible de quelqu’un d’autre et cette fois-ci c’était une fille. Jamais un sans deux comme on le dit ! Elle se nommait Fedes(je n’ai pas non plus oublié son nom) . Son cas à elle était le pire. Elle m’a malmené mais comme jamais .

Je sortais des cours les larmes aux yeux de peur qu’elle me fasse encore la misère. Des fois à la sortie du collège, pour rentrer, soit je marchais soit je me prenais un zem(un zem c’est comme un taxi-moto qui nous aide pour nos divers déplacements en échange d’argent). Je me rappelle encore de ces scènes comme si c’était hier.

J’appellais plus de 6 zems le même jour. Elle leur disait à tous sans exception de ne pas me prendre, que je ne voulais pas prendre de zem et leur demandait de s’en aller . Mais qu’est-ce que j’en ai bavé avec celle-là. Pourtant je ne lui ai jamais rien fait.

Tellement je n’en pouvais plus cette fois-ci, j’étais à bout. Je décide encore pour une deuxième fois d’en parler aux parents en gardant dans un coin de ma tête qu’il se peut qu’ils ne réagissent pas comme la première fois. Mais grande fût ma surprise quand ils m’ont cru et ont décidé d’agir.

À lire aussi : Covid-19 : Comment éviter de prendre du poids pendant le confinement ?

Il a fallu qu’ils interviennent pour qu’elle me lâche enfin une bonne fois pour toute. Jusqu’à l’heure où je vous écris les lignes de cet article, je n’ai jamais compris pourquoi j’étais une proie facile pour ce genre d’individus.

J’avoue, j’étais plutôt une fille très timide, assez réservée et renfermée sur elle-même, qui ne parlait presque pas et qui était toujours dans son coin. C’était peut-être pour ça.

Ce qui a été le plus dur , c’est d’avoir eu à surmonter cela toute seule. Des séquelles psychologiques, j’en ai gardé jusqu’à aujourd’hui et cela interfère dans ma vie sociale comme privée.

Je déteste qu’on me dérange, qu’on m’envahisse, qu’on me colle, ou qu’on soit très insistant avec moi, parce que quand c’est comme ça j’ai l’impression de revivre mon enfance(et ça c’est juste pas possible).

Quand je tombe sur des petits amis très câlins par exemple, qui aiment tout le temps le contact, les taquineries, moi ça m’insupporte du plus profond de mon être. Du coup, même si c’est un mec bien , je préfère mettre fin à la relation. Car mon tout premier harceleur était vraiment physique avec moi.

Les gens ne comprennent pas toujours et trouvent que je sois comme ça. Mais bon qu’est-ce que j’y peux ? Je donnerai tout pour ne pas revivre ces périodes de mon enfance.

L’harcèlement scolaire est réel.

L’harcèlement scolaire est réel, ce que j’ai vécu est réel. C’est un vrai problème qui doit être plus sérieusement pris en compte. Car certains enfants ou adolescents/es préfèrent se donner la mort quand ça devient trop dure à gérer pour eux. Tous n’ont pas un mental d’acier pour y faire face.

Et non seulement ça, cela a de graves répercussions sur le rendement scolaire de ces derniers.

À lire aussi : Comprendre et maîtriser ses émotions.

Alors, chers parents, chers éducateurs, chers instituteurs, chers frères, chères sœurs, chers amis/es, l’harcèlement scolaire est belle et bien réel. J’en suis une preuve palpable. Quand vous obtenez des cas de plaintes, ne les négligez surtout pas et faites ce qu’il faut.

Les parents, soyez beaucoup plus à l’écoute, attentive et virgilents avec vos enfants. N’hésitez pas à employer les grands moyens pour défendre et sauver votre enfant coûte que coûte.

Car subir un harcèlement est la chose la plus horrible pour un être humain encore moins pour un enfant. C’est un vrai calvaire que vivent les victimes au quotidien. Même si moi je n’y ai pas laisser ma vie, quinze plus tard j’en paye toujours les conséquences.

Et vous ? Vous en avez déjà été victime ou l’un/e de vos proches l’a t-il/elle déjà été ? Comment avez-vous gérez la situation ?

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager autour de vous.

Retrouvez-moi sur mon Instagram ainsi que sur mon compte Twitter.

À lire aussi : Cinq techniques efficaces qui vont te permettre d’être à l’aise devant la caméra et de faire des vidéos en bombe.

D’autres articles qui pourraient aussi vous intéresser :

Covid-19 : les indispensables à avoir chez soi pendant le confinement.

Comment rester en confinement avec une personne avec qui ça dégénère très vite ?

Confinement et Solitude : comment et pourquoi ne pas retourner vers son ex ?

Le Coronavirus : un monstre pour les humains ? un héros pour la planète ?

Hello hello , j’espère que vous allez bien. Et que vous vivez bien le confinement. Alors, comme l’indique le titre de l’article, on parlera d’environnement aujourd’hui.

Nous avons constaté que depuis que le confinement est entré vigueur en vue de lutter contre la propagation du covid-19, le taux de pollution de l’air à visiblement diminuer. Comme l’indique les images suivantes, nous remarquons une nette différence :

Le Coronavirus : un monstre pour les humains ? un héros pour la planète ?

Oui le Coronavirus est aujourd’hui perçu comme un monstre pour les humains mais comme le sauveur de la planète. Sauveur oui , mais pour combien de temps ? Quand le confinement aura pris fin, tout redeviendra comme avant, les activités reprendront. Les pollutions reprendront.

La planète est notre seul refuge.

Si elle coule, nous coulerons aussi avec elle. J’espère que ce confinement aura ouvert les yeux aux dirigeants de tous les pays et qu’à la fin des mesures drastiques seront prise pour maintenir le rythme que nous avons actuellement .

L’heure est vraiment grave.

Les cinq prochaines années pourraient être les années les plus chaudes jamais enregistrées dans le monde selon le service météo britannique, qui évoque un risque que la terre atteigne un réchauffement de +1,5 C d’ici 2024 . Source : futura-sciences.com

Et ce n’est pas tout !

Nous risquons d’être désagréablement surpris dans les prochaines années à venir si nous n’agissons pas dès maintenant. Si nous en sommes là aujourd’hui c’est à cause de nos conneries. Mais pourquoi détruit la seule chose qui nous permet de rester en vie ? Pourquoi sommes-nous autant égoïstes vis à vis de la nature ?

Il existe plus de 25 millions de réfugiées climatiques. D’ici 2050, on en aura près de 250 millions (les réfugiés climatiques). Où allons-nous ? Vers notre propre extermination !

Combien de temps allons-nous continuer par priser nos besoins personnels au détriment du bien-être de notre environnement ? Combien de temps allons-nous encore rester sans rien faire ? Combien de temps allons-nous encore rester sans prendre des mesures drastiques ?

Combien de temps allons-nous rester encore sans réagir ? Si on détruit totalement la seule chose qui nous permet de nous garder en vie ? Quel Sort nous sera t-il réservé ? Pourquoi tant d’égoïsme de notre part ? Les générations futures à venir ? Quel sort leur sera réservé à cause de nos comportements sur l’environnement aujourd’hui ?

Il est maintenant tant de faire un choix. Alors que choisissez-vous ? L’environnement ou nous ?

Le compte à rebours est donc lancé !

Nul n’a pu échapper aux atroces jours de chaleur dont nous avons été victimes en Afrique ces derniers temps, plus précisément au Bénin. Même si, cela a semblé diminuer, on en reçoit toujours les coups.

Même quand tu te laves, tu as chaud. J’en étais même venu à la résolution de passer toutes mes nuits dans une piscine si je le pouvais.

Les choses commencent par prendre des tournures vraiment dramatiques et nous devons agir soit pour sauver le peu de chose qui nous reste de l’environnement soit continuer à faire semblant d’agir sans forcément agir et détruire totalement l’environnement et nous détruire avec.

L’environnement est la chose la plus incroyable dont Dieu nous a fait part. Sans lui, nous ne pourrons pas survivre. Grâce à lui, nous bénéficions des choses vitales dont a besoin un être humain : nous avons de l’air qui est primordial pour nous, pour respirer, nous avons le soleil, l’eau qui est source de vie, la terre qui nous permet de cultiver, les poissons dans les lacs, la mer etc.

Nul ne sait quand le monde prendra fin, ou peut-être il ne prendra jamais fin ou peut-être nous préférerons y mettre fin nous-mêmes ? C’est ce qui finira par arriver si on ne fait rien.

Nous allons finir par partir et laisser place aux générations futures. Mais si on détruit toutes les ressources de l’environnement, qu’allons-nous leur laisser ? Comment survivront-ils ?

L’une des premières résolutions qui a été prise a été sur l’interdiction de l’utilisation des plastiques. Mais triste est de constater que cela a été vain. On continue par utiliser ces plastiques même en étant conscient/e des incroyables répercussions qu’elles ont sur l’environnement et sur nous.

Pourquoi ? Nous devons considérer l’environnement comme nôtre protégé. L’environnement est pour nous ce que le lait maternel est pour un nourrisson qui vient de naître. D’où l’urgence de bien en prendre soin car notre vie en dépend.

Alors, nous vous exortons, à réfléchir encore et encore, et à faire ce qu’il faut pour un monde meilleur, une environnement meilleur pour nous et pour la génération future à venir .

Et vous quel est votre avis sur le sujet ?

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager autour de vous.

Retrouvez-moi sur mon Instagram ainsi que sur mon compte Twitter .

Le blog de Mondukpè vous recommande :

Covid-19 : Quinze choses à faire chez soi pour combattre l’ennui pendant le confinement.

Covid-19 : les indispensables à avoir chez soi pendant le confinement.

Comment rester en confinement avec une personne avec qui ça dégénère très vite ?

Covid-19 : cinq conseils pratiques pour atténuer le stress des médecins.

Covid-19 : Quinze choses à faire chez soi pour combattre l’ennui pendant le confinement.

Confinement et Solitude : comment et pourquoi ne pas retourner vers son ex ?

Covid-19 : Comment éviter de prendre du poids pendant le confinement ?

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer